Anxiété, Douleur, Stress

Anandamide, douleur et anxiété: une écossaise qui n’a jamais eu peur, ni mal !

ANANDA-Swiss Propriétés du CBD

Résumé

Jo Cameron a subi plusieurs opérations dans sa vie, prothèse de hanche, trapézectomie, varices et interventions dentaires, sans jamais nécessité le recours au moindre médicament antalgique. Il lui est également arrivé de se brûler ou de se couper sans ressentir de douleur. A plusieurs reprises, elle ne s’est rendue compte qu’elle s’était brulée qu’au moment où elle avait senti une odeur de peau grillée.

Par ailleurs, ses plaies cicatrisaient rapidement, n’entraînant aucune cicatrice ou presque. Elle indiquait pouvoir avaler sans problème des piments très forts et ressentir alors une sensation brève et agréable dans la bouche.

Aujourd’hui âgée de 71 ans, elle a exercé la profession d’institutrice. Elle s’exprime facilement, se dit très heureuse et se montre optimiste. Elle n’a jamais éprouvé d’anxiété ou de symptômes dépressifs, avec un score de 0 sur 29 au Patient Health Questionnaire-9 (PHQ-9).

Les caractéristiques cliniques et génétiques de Jo Cameron montrent un taux élevé d’anandamide (AEA) dans le cerveau, une insensibilité à la douleur après application locale d’une source de chaleur ou de substances irritantes, une capacité à rapidement cicatriser, une diminution de l’anxiété, et des déficits de la mémoire à court terme.

L’analyse de l’ADN de Jo Cameron va révéler la perte de matériel génétique en aval d’un gène du système endocannabinoïde, provoquant une augmentation du taux d’anandamide, comme le feraient la prise d’huile de CBD.

Lire la suite dans l’article du Monde du 29 mars 2019…

Date de publication

29.03.2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *