Extraction

Pourquoi l’éthanol fonctionne si bien pour l’extraction du chanvre ?

ANANDA-Swiss extraction du chanvre

Cet article est sponsorisé par Capna Labs. Capna Labs est un laboratoire d'extraction et un centre de recherche de pointe basé en Californie du Sud. La mission de Capna Labs est de fixer les normes de sécurité et de qualité au sein de l'industrie de l'extraction du cannabis.

L’industrie du chanvre s’est fortement développée ces dernières années. La part de marché attribuée aux extraits de chanvre a augmenté encore plus rapidement. Actuellement, l’extraction au butane et au CO2 supercritique, représentent la grande majorité de la production des huiles de chanvre disponibles sur le marché.

Pourtant, un troisième solvant, l’éthanol, a gagné du terrain sur le butane et le CO2 supercritique en tant que solvant de choix pour les producteurs qui fabriquent des extraits de chanvre de haute qualité. Voici pourquoi certains pensent que l’éthanol est le meilleur solvant pour l’extraction du cannabis.

Éthanol, butane ou CO2 : Quel est le meilleur solvant pour l’extraction du cannabis ?

Aucun solvant n’est parfait à tous points de vue pour l’extraction du chanvre. Le butane, le solvant hydrocarboné le plus commun actuellement utilisé pour l’extraction, est favorisé pour sa non-polarité, qui permet à l’extracteur de capturer les cannabinoïdes et les terpènes désirés du chanvre sans co-extraire les indésirables, y compris la chlorophylle et les métabolites de la plante. Le point d’ébullition bas du butane permet également de purger facilement le concentré à la fin du processus d’extraction, laissant derrière lui un sous-produit relativement pur.

Cela dit, le butane est hautement combustible et les extractions artisanales au butane  sont responsables des nombreuses histoires d’explosions ayant entraîné des blessures graves et donné une mauvaise image de l’extraction du chanvre dans son ensemble. En outre, le butane de mauvaise qualité utilisé par des extracteurs sans scrupules, peut retenir toute une série de toxines nocives pour l’être humain.

Le CO2 supercritique, pour sa part, a été loué pour sa sécurité relative en termes de toxicité et d’impact environnemental. Cela dit, le long processus de purification nécessaire pour éliminer les constituants co-extraits, tels que les cires et les graisses végétales, peut réduire le profil cannabinoïde et terpénoïde final des extraits obtenus.

Capna Labs, une société d’extraction californienne fondée en 2014, a étudié les avantages et les inconvénients de plusieurs solvants, dont le butane et le CO2 supercritique, avant de choisir de travailler avec l’éthanol comme solvant de choix. « Plusieurs facteurs ont motivé notre décision d’aller vers des extractions éthanoliques chez Capna », explique l’ingénieur principal Gene Galyuk.

Nous savions que nous avions besoin d’un solvant aussi sûr que le CO2, mais aussi efficace que le butane !

L’éthanol s’est avéré être exactement cela : efficace, efficient et sûr à manipuler. La FDA classe l’éthanol comme « généralement considéré comme sûr », ce qui signifie qu’il est sans danger pour la consommation humaine. En conséquence, il est couramment utilisé comme conservateur et additif alimentaire, que l’on trouve dans tout, de la crème qui remplit votre beignet au verre de vin que vous dégustez après le travail.

Article complet: Leafly | ethanol cannabis extraction

Date de publication

31.08.2016

Sponsor de l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *